"Poetry, painting and a life full of love..."
 
YUKSEL SOYLEMEZ11-06-1913  /  22-01-2013Poetry, painting and a life full of love...
 
HOME PAGE
BIOGRAPHY
POEMS (1954-2010)
BOOKS
ART GALLERY (1960-2010)
ANNUAL REPORTS AND
PHOTO GALLERY (1966-2011)
TURKISH FOREIGN POLICY ISSUE
(2001-2007)
ESSAYS (1970-2005)
ZAGREB (1993-1995)
VELI POSLANIC TURKSKA ZAGREBU
(1993-1995)
VIDEO AND RADIO INTERVIEWS
ANNUAL REPORTS MAILING LIST
CONTACT
 
 
 

Translated by Sawson Ragal

L’amour est un bol de soupe de poulet

Pour definir l'amour
J'entame par je
Et je demande pourquoi?

L'amour jamais ne se répète

Il y a avant et après l'amour

L'amour est une branche d'arbre en moi
Des limites que j'atteinds et dépasse
L'amour c'est renaitre encore et encore

L'amour c'est le bleu Chagall
Godunov ou Guernica
c'est la parole non prononcée
L'espoir après la mort
Le printemps pendant l'automne
Une tristesse heureuse, garnie de fleurs en bourgeons
De se réfugier dans un moment partagé et d'attendre

La recherche des empreintes
Les traces des souvenirs vécus ensemble
L'amour c'est le souffle du vent sur des moments tout frais

Quand les souvenirs sont vrais ou semblent l'être

L'amour est une dalle bleu-vert iznik
Un tapis Gordes, rouge et usé

Le flash-back des moments d'unisson
L'amour nourrit le desespoir avec de la lave vivante

L'amour est un bol de soupe de poulet
L'amour est le portrait d'une blonde
Des yeux couleur d'azur

Sensible, elle est, et timide

L'amour est un matin souriant

Le blanc d'un marbre ancien que je sculpte avec douceur

Dans la peau ivoire des murmures
Des souvenirs que nous avons partagés
Unifiés en lettres majuscules, chaudes et viriles

L'amour c'est attendre quand elle ne vient pas

Un coup de téléphone chaque nuit a minuit
De t'avoir a minuit pour quelques instants
Quand chaque instant devient minuit

L'amour c'est quand il n'y a pas de temps
Des regards perdus dans chaque femme
Un coeur battant, émergeant de la foule
Pour trouver l'unique personne si cherchée

Dévoilant un coeur

L'electricité fonctionne

L'intensité cachée sous la peau oubliée
L'amour c'est comme se raser une seconde fois dans l'après-midi
Quand ma peau se réveille uniquement pour toi
Et t'atteind dans des desirs rêvés

L'amour répète un visage en fractions de secondes
Quand on sent que le temps n'est pas vécu
En cherchant la sauvagerie d'un âge perdu

L'amour est une longue attente pour l'éternité

L'amour est une femme en une seule caresse

Non pas aimer une paire d'yeux mais une femme entière
L'amour est entier en un seul pluriel

L'amour c'est te vivre
C'est sentir une partie de ta peau
C'est te perdre chaque jour
Et te retrouver nouvelle

Faire l'amour avec le corps de l'esprit
L'amour c'est aimer dans tous les sens

Le raz-de-marée qui rafraichit votre passé
Les desirs inassouvis, la passion non consommée
L'amour est le distances qui séparent
Pour se rencontrer dans chaque haleine et dans chaque battement de
coeur

L'amour c'est écrire le même poème avec plus d'amour

C'est un coquillage solitaire

Le voyage du sublime
L'union dans un

Le refuge dans la racine carrée de la joie

Une idée dans le sol de l'esprit
L'amour c'est posséder une idée dans un rêve
Plus réelée que vraie

L'amour a .raison quand tout est faux
Grandiose dans les yeux du moment de la délivrance
L'amour c'est l'exigence de l'éternité
Ne jamais retourner a un état d'âme sans amour

Ne jamais retourner à aucun passé
Quand l'amour est suprême, l'amour est le compas de votre vie
Le fer froid du non-amour
Quand l'amour s'était évadé des coeurs à demi-morts

Chacun demeure prisonnier de sa propre âme
Chacun enfermé dans sa propre cellule

Dans la foule des villes
A la recherche de quelque temps
Quand il y a de l'amour à trouver

Amour inutilisé, perdu, nouveau
L'amour saigne de l'amour

Quand je te regarde, nos cils s'entrelacent

Tu es pour moi une larme abondante

L'amour n'existe pas s'il n'est pas pour toi et pour moi
L'amour n'existe pas si tu ne l'a pas découvert

Attends dans une chambre vide
Un coup de téléphone ou une tape a la porte

L'amour est l'apped d'une étoile bien lointaine
A l'altar, divinité en délire
Quand les coeurs ont été ensevelis par une avalanche d'amour

L'amour c'est la résurrection
La destinée reécrite et revécue

L'amour est Deux ex-Machina

D'atteîdre et d'être proche

De renverser le temps
La rebellion du coeur en révolte
La levée des coeurs oppressés

Tandis que le son des tambours lointains battent sourdement

Arriver au moment propice et fatal
Trop tot ou trop Tard
L'amour n'est jamais ponctuel

L'amour c'est quand toute alternative a disparu
L'amour c'est quand il n'y en a qu'une seule qui compte
L'amour c'est quand le temps s'immobilise

L'amour est un tremblement de terre du coeur
C'est la mousson inattendue
L'orage du bout des nerfs

C'est l'ultime profondeur de l'esprit
Un précipice d'eau
Elvira Madigan dans un film suédois
Le concerto pour piano numéro vingt et un de Mozart

Une cascade de joie à la porte
L'amour peut demeurer enfermé dedans

De lointaines planètes observaient
Deux enfants jouant seize ans

Le matin était ton frais regard a peine éveillé
Amoureuse de la musigue sensuelle et sublime
Tu nageais, près de mes yeux dans la nudité du jour
Le téléphone sonnait dans le vide, tandis que l'amour se déshabillait.

Deux enfants sont assis sur les escaliers
Démolissant les murailles du temps
Touchant 1'amour
Découvrant pour la première fois
Tour l'amour gue les autres amants ont perdu

Magigue caresse des mille et une nuits

Le tapis de prière Boukhara brun sur lequel nous sommes allongés

Kupka est un homme amoureux
Le premier pas en commencant une peinture
La fugue en deux couleurs
Je vis ici
Noir blanc et légèrement rouge
L'amour t'attendra dans les bleus et les verts

L'amour est un cadeaux d'anniversaire
L'amour est printemps
Rencontre moi dans le vide tout blanc
Je serai caché dans l'amour
Deux lumières émergent en une
Dans un Chagall bleu
Les cercles traversent le bleu et le noir

Se mouvant hors du temps dans les détours d'un seul corps

L’équation des bleus c'est l'amour

Retrouve-moi dans les profondeurs du blanc
Un essai en noir

L'amour est un geyser de feu

Un jour, une fourmi est declarée morte
C'est aussi bon qu'une larme
Je me sens comme une fourmi morte


L'amour n'est autre que des tombes toutes tièdes de souvenirs
L'amour c'est nous
L'epitaphe lue Dimanche dernier
L'amour se rappèle de moi

Rencontre-moi dans un poème d'amour
Les mots sont graves dans la chair
Je suis les lignes perdues
L'amour c'est le temps sans titre
L'amour c'est le retour des licornes
L'amour te retrouvera dans des rêves sans couleurs
L'amour viendra si l'on attend
Dans le coin de son coeur

L'amour est un conte de fée réel
II existe tant que I'on y croit
L'amour c'est commander deux "gin and tonic"
Et oublier de boire
L'amour c'est oublier les noms et les numéros
Addresse ordres gens lieux

Dans l'irréel, l'incroyable, l'invraisemblable
L'amour tourbillonne autour de nous
II nous aveugle avec du tendre cocon de soie

L'amour est l'érection du cerveau
L'orgasme entier du coeur
L'appetit sensuel que ressent les dents de votre langue
Quand il y a un poème érotique a écrire dans l'obscurité
Quand vous manquez une caresse

L'amour c'est quand les pêches sont en saison
L'amour est le sommet du Fuyiyama
Garde les feux du tiède parfum sur l'oreiller

Je défais mon amour avec ma valise
Des chambres d'hotel dans des lieux communs
Tes petites mains, tes pieds minuscules
Ne les oublies pas à la plage
Nous sommes des images
Nous sommes irréels
Venus d'un autre temps
Venus d'un autre amour

Seul l'amour nous rend réels
L'amour croit en nous

Je vois l'une de tes empreintes
Quand je me regards

Je parle aux mirroirs, quand les mirroirs sont toi
Quand deux reflets s'embrassent dans la nudité
Quand les reflets, bien fiers, affrontent l'experience du temps
Quand les mirroirs tombent amoureux pour rester vivants

Le souvenir peut devenir fade et disparaitre
Mais les mirroirs demeureront bons et amoureux
Je conserverai le sourire de tes lèvres
Une dernière photo avant de fermer les volets

Aujoufd'hui c'est Jeudi
J'ai échange l'eau des tulipes contre des larmes

L'amour c'est ce que nous empruntons de I'éternité
Prends un taxi et précipite-toi vers le seizième ou le dix-septième

Peut-être tu es toujours moi
Peut-être suis-je toujours toi

Tu es mon nom
Tu es mon pays

Retourne des siècles en arrière
Le doux satin des oreillers d'autrefois nous rappelle
Faire l'amour dans une ancienne maison Ottomane
Tu caches ma main dans la soie sultane de ton corps

Je serais revenu
D'un autre pays
D'une autre planète
Revenu pour l'echo de l'amour
Revenu pour un tout petit moment

L'amour est ne pas croire au temps ou aux distances qui unissent
J'ai parcouru six mille lieues
Entre, amour
Six mille lignes pour une poèsie devenue vraie
Entre, amour
Six mille lieues de larmes
Entre, amour
Dix-neuf battements de coeur en une seconde

Entre, amour
Quand on oublie la notion du temps

L'amour est un désir constant
Quand on a quarante-quatre ans ou n'importe quel âge

Je t'épouse avec cette bague romaine il y a deux mille ans
L'amour c'est s'envoler au-dela du participe présent

S'enfuyant loin du passé
Un rêve plus fort que la réalité
S'enfonce dans la mémoire et s'y cache

Le foyer de l'amour sont les yeux
L'amour est un prisonnier a perpétuité
Dans un chateau construit de larmes
L'une au-dessus de l'autre
D'amour et d'extase

J'ai déchiffré l'amour
L'amour c'est savoir
Sans pourquoi ou comment
L'amour c'est aller vers toi
Quand toutes les routes conduisent à toi

Les téléphones sont hypnotisés
L'amour passe à travers leurs lignes
L'amour est dans les aéroports ou en intermission
Larmes alternant avec Mozart

L'amour illettré
Est capable de lire dans ton Coeur

D'écrire des lettres vers nulle part
Quand nulle part c'est toi

Je suis tombe amoureux de l'amour
Un poème qui était toi

Ton amour est mon plus beau poème

L'amour émerge dans mes yeux

L'amour est une nouvelle personne qui renait

L'amour nous fait et nous defait

Déverse tout l'amour de tes veines
Comme une éloge de la solitude
L'amour est une solitude qui s'en est allée
L'amour c'est quand l'amour doit

Des yeux qui se rencontrent sur une étoile secrète
Séparés par six millions d'années lumières et pourtant ensemble
L'amour est engagé

Si je dois te quitter sans adieux
Tu sais ou tu peux me trouver
Au premier tournant de ton coeur

L'amour c'est quand le soleil n'est pas assez grand
Pour réchauffer ton coeur
L'amour c'est la peur d'aimer
Quand les coeurs sont morcelés pour ensuites se regrouper

Pas de sacrifice du coeur et de l'esprit
L'amour ne connait pas la discipline
L'amour est l'ordre du coeur
Lle désordre de la raison

Le coeur s'amuse d'être faible et vaincu

Tu peux posséder l'amour
L'amour n'est pas un luxe

Tu peux posséder l'amour
Si tu en possède la langueur

J'étais un Mardi dans un conte de fée
La photo d'un moment élargi dans les yeux de l'amour
Les Mardis meurent dans les yeux

L'attente est un calendrier jaloux du temps
Moins les Samedis et les Dimanches
En comptant de l'éternité
Pour atteindre une femme dans le lointain de millions d'années

Les passions font connaissance et forment bras jambes lèvres
Le pelage du menton
Frictionnement a l'intérieur des coeurs

L'amour c'est se rendre
A un passé commun, à un rève commun
Moments incomplets
Quand les images du passé sont lavées par l'eau des pluies

Allant jusqu'au fond des souvenirs de la peur de la séparation
Dans le froid des Mardis

Partageant la solitude d'un bord de plage
Deux galets viennent de loin

L'amour c'est ce qu'est l'amour
Un bref moment éternel
Un espoir dans chaque tour de pendule
Des définitions qui manquent
Ne jamais exister
Des volumes d'omissions

Quand l'amour arrive
L'amour est Dieu
Nous obéissons et prions


Top of page...
 
 
 
2001-2017 © yukselsoylemez.com     //     Online: 1     Total: 62219